mardi 20 décembre 2016

Review Sonic The Hedgehog (Comics)

Culture Geek

Sonic The Hedgehog : La saga des Archie Comics.




Vous le savez, le hérisson le plus populaire du monde, star des jeux vidéos durant l'apogée de la guerre des consoles, a eu droit à de nombreux goodies et produits dérivés. Des peluches, des jouets, des bacs à glaçons, et même des dessins-animés et un film. Certains d'entre vous ont peut être connu les deux premières séries qui ont été diffusées au début des années 90, à savoir Sonic le hérisson et les aventures de Sonic et Sally. Mais saviez-vous que ce dernier était l'adaptation d'un autre goodie bien plus populaire, exclusivité américaine et certifiée par Sega en personne ? C'est le 22 novembre 1992 pour citer wikipédia que les éditions Archie Comics publient pour la première fois les aventures de Sonic le hérisson sur papier (pas exactement la première bande-dessinée mais au moins la première à avoir eu autant de succès).  

Première apparition de Super Sonic (je suis très sérieux ! )

Cette série est tellement populaire qu'elle est toujours en cours d'écriture et est toujours parue aujourd'hui. Elle révèle également quelques explications sur le background des personnages. Qu'elles sont les origines du Dr. Robotnik ? Où et quand se déroule l'intrigue des jeux ? Pourquoi Tails a deux queues ?

La création de Metal-Sonic de Sonic CD est un peu plus détaillée et rappelle quelques éléments du film de 1999.

Vous vous êtes probablement demandé d'ailleurs pourquoi il n'y avait presque pas d'humains dans les jeux sonic. C'est tout simple (ou presque). À la fin du XXIème siècle, des extra-terrestres prirent contact avec les humains sur la Terre aux moyens d'une petite créature comme message de paix. Les humains, effrayés, enfermèrent la créature dans un laboratoire pour y effectuer toutes sortes de tests. Les extra-terrestres n'appréciant pas du tout leur réaction déclarèrent la guerre aux humains. Ceux-ci furent totalement décimés aux moyens d'armes atomiques. Enfin, pas tout à fait, car certains humains réussirent à survivre et s'installèrent dans les profondeurs de la Terre. Avec les fortes mutations radioactives, les animaux restant sur la planète et vulnérables face au carnage des humains subirent de fortes mutations pour devenir anthropomorphes. L'évolution a donc suivi son chemin et 12 000 ans plus tard, un humain refit surface et menaça le monde. Vous l'aurez deviné, c'est le Docteur Ivo Robotnik.

Bon j'avoue que ce passage est pas franchement très intéressant. Ceci-dit, c'est ce qui a permit la naissance de Sonic alors un peu de respect ! En plus de 20 ans de comics, la série a eu énormément de spin-offs. Séries centrées sur Knuckles, sur la Team Chaotix, univers parallèles, etc. C'est toujours le même scénariste depuis le début de la saga, Ian Flynn, mais ce sont huit dessinateurs qui se sont succédé pour l'illustration de ces superbes aventures.

Mais dans l'idée, pourquoi recommander les aventures de Sonic en comics ? Premièrement, je ne suis pas particulièrement fan de comics, je n'en ai presque pas pour vous dire. Toutefois, si je dois attribuer quelque chose de bien particulier aux comics vis-à-vis de la bande-dessinée franco-belge ou des mangas, c'est que le style graphique des dessins pète la classe. Certes, le vrai Sonic est en 3D diront les fanboys. Mais bien que je sois un fan inconditionnel de Sonic, le voir ainsi de façon réaliste est absolument génial. Cela tranche beaucoup avec les jeux, mais que voulez-vous, j'adore.

Cet affrontement est tellement badass !


Deuxièmement, beaucoup se sont plaints à Sega d'avoir bourré la saga Sonic de personnages aussi inutiles qu'ennuyeux (Cream, Big, Rouge, etc). Pourtant, le comics essaie d'attribuer des histoires à chacun et les développe de manière très intelligente. Sonic découvre l'histoire de ses parents et de leur combat pour la liberté des animaux par exemple. Cela a le don de rendre certains personnages un peu plus attachants.

Mais le comics a un petit plus que les jeux peuvent lui envier, il crée de tous nouveaux personnages. Quoi ? Encore ? Ne vous inquiétez pas, personnellement, je trouve les personnages secondaires du comic mille fois plus intéressants et attachants que ceux des jeux. C'est par exemple le comic qui a inventé le personnage de la Princesse Sally que l'on voit dans le deuxième dessin-animé et qui entretient une certaine romance avec Sonic (Amy, on est avec toi pour traverser cette terrible épreuve :D ). D'autres personnages sont très bien développés comme Snively, l'acolyte et neveu de Robotnik, Ixis Naugus le mage maléfique, Geoffrey Saint-John l'espion, Antoine D'Coolette le soldat courageux, Elias Acorn le roi de Mobius (le nouveau nom de la Terre), et tant d'autres.

Le temps pardonne beaucoup mais j'ai quand même du mal avec le premier Metal-Sonic :p


Le comic sait donner de la profondeur aux personnages. Il crée des intrigues complexes qui deviennent psychologiquement très intéressantes. De nouvelles romances naissent, des thèmes sensibles sont abordés comme l'écologie ou les responsabilités politiques.

Troisièmement, le comic est fidèle. Il introduit certes un très grand nombre de nouveautés et prends en permanence de nombreux risques en introduisant des personnages, mais le pire, c'est que ça marche ! On retrouve tous les éléments de la série des jeux vidéos. Certains sont expliqués, d'autres sont enrichis, mais surtout l'univers est cohérent. On imagine parfaitement ce qu'un jeu Sonic pourrait donner en lisant ces comics car l'immersion est totale.

Si j'avais quelque reproche à faire à la série c'est probablement le fond des tout débuts où le scénario n'était qu'autour du combat contre Robotnik pour sauver les animaux et sauver Sally. Mais tout le monde est passé par là ! Si vous jetez un coup d'oeil aux premiers comics de Batman ou de Captain America, ça ne paye pas de mine non plus. Aussi, c'est pardonné.
Par contre, c'est fort dommage mais nous n'avons eu droit à aucune version traduite en France. Sur près de 287 albums parus en presque 25 ans, ce n'est qu'en 2012 que les éditions Delcourt Jeunesse ont commencé la parution de certains épisodes (probablement pour célébrer la sortie de Sonic Générations) et ce sont loin d'être les meilleurs de la série.



Pour revenir sur le scénario simpliste des débuts de la saga, cela fait grandement penser aux anciens comics de Batman où ses ennemis trouvaient toutes sortes de plans pour se débarrasser de lui (contrôle de la météo, musique très forte, monde parallèles, etc). L'intrigue n'était vraiment pas poussée, la seule intrigue secondaire était une pseudo-romance entre Sonic et la princesse Sally. Si on veut avoir un scénario un peu plus complexe, il faudra attendre aux alentours des tomes 40 où le retour du roi de Mobius, père de Sally, rend la situation et l'histoire bien plus délicate. Mais n'oublions pas que c'est aux premiers tomes que l'on doit l'apparition de tous les personnages secondaires (Boomer, Antoine, Nicole, le docteur quack, geoffrey saint-john et bunnie).

Toutefois, je vous recommande tout de même les quelques versions françaises disponibles car c'est grâce à elles que j'ai pu découvrir la saga, totalement inconnue en France auparavant et qui m'a poussé à aller chercher les scans des versions originales. N'hésitez pas à vous plonger dedans, ça vaut très largement le détour !


C'est par contre dommage, car Delcourt ne semble pas avoir l'intention de poursuivre l'édition de la série :


On peut donc conclure sur cette (très longue) adaptation des aventures du hérisson bleu comme un comic qui a su évoluer avec les techniques des jeux. Les intrigues sont poignantes, le style graphique très plaisant, les personnages inédits attachants, hormis quelques petits clichés ici et là, le comics est d'une très grande qualité et bourré de bonnes idées quand il s'agit de s'attaquer à la psychologie des personnages principaux. Autant dire que je vous recommande cette série sans hésiter (surtout si vous êtes fan de Sonic). ;)  


Sonic The Hedgehog.
Aux éditions Delcourt Jeunesse.
7 tomes parus depuis 2012.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire