mardi 11 avril 2017

Hors Série N°1 - Fiscal Kombat

Fiscal Kombat, ou Quand les politiques s’attellent au jeu vidéo... Et s'y prennent magnifiquement bien !(pour une fois)


Sortit le vendredi 7 avril 2017 sur navigateur, ce petit jeu flash commence à sacrément faire parler de lui pour la simple et bonne raison que le héros n'est autre que Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle de 2017. Beaucoup crient à l'hypocrisie du jeu en lui reprochant de n'être qu'un autre moyen de faire campagne tout en s'attaquant à une catégorie de l'électorat français : les gamers.

Quand on y pense, un écran-titre tout bête, c'est suffisant non ?

Okay, je veux bien comprendre que lorsqu'on se présente à une élection, bah comme dirait Mélenchon lui-même, l'objectif c'est de la gagner ! :D Et ces dernières années nous ont bien montré à quel point tous les coups étaient permis.

Mais quand même, en faisant totalement abstraction de tout point de vue politique.... C'est juste génial non ? Quand même il fallait y penser ! Aucun candidat n'avait jamais fait quelque chose de semblable de mémoire ! Juste pour l'idée du concept, moi je dis chapeau !

_''Oui mais euh, le but pour faire un bon jeu c'est d'avoir des convictions, là c'est juste de la pub sans profondeur''.

Oh mes dieux ! Fermez-là et prenez des notes...

Je disais que le premier aspect où je saluais le jeu était l'originalité de son concept, même s'il y a une volonté de campagne électorale derrière il faut tout de même y penser.

Deuxièmement, beaucoup reprochent au jeu de n'être au final qu'un produit dérivé de sa campagne, une publicité comme l'était sa conférence en hologramme. Et si je vous dis que le jeu n'a pas été développé par l'équipe de campagne de Mélenchon mais par des étudiants du forum 18-25 de JeuxVidéo.com ?

Eh oui, le projet est né en 2016 d'un petit groupe qui partageait les idées du candidat de la France Insoumise appelé Discord Les Insoumis. De fil en aiguille, le projet a évolué grâce à un système participatif d'étudiants, chacun pouvait apporter sa patte au jeu. Le projet a fini par gagner en popularité et l'équipe de Mélenchon a fini par apprendre l'existence du jeu … qu'il critique sur sa chaîne Youtube... Décidément ce mec est vraiment plein de surprises...



Enfin bref, l'argument ''objet de marketing'' ne tient pas plus que celui du ''jeu sans profondeur''. Mais afin de convaincre les plus sceptiques d'entre vous, je vais tester ce jeu comme je le ferai pour un des jeux de ma base de données ! C'est parti ! :)

C'est donc un petit jeu de type beat them up où l'on doit ''secouer gentiment'' (et non taper, précision importante de la part des développeurs) des oligarques pour qu'ils ''rendent l'argent''. L'objectif étant de récupérer 273 milliards d'euro, le coût du programme du candidat.
Pour ce faire, vous vous retrouvez dans la rue tel un des frères de Double Dragon pour secouer les puces des plus riches de tous. On compte parmi les ennemis Jérôme Cahuzac, Christine Lagarde, Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, Patrick Balkany, François Fillon et Liliane Bettancourt. Ahem, non je ne ferai pas de blagues sur le sujet, les Guignols de l'Info et Nicolas Canteloup s'en sont déjà chargés à maintes reprises.
D'ailleurs au passage, j'ai lu que les développeurs s'étaient inspirés en partie de Mortal Kombat (pour le nom, logique) et du film suédois Kung Fury..............
Euuuuuuuuuuuuuuuuuh........... whut ?

Des caricatures dignes des Guignols de l'Info.

Nan parce que pour résumer, Kung Fury c'est l'histoire totalement barjo d'un flic américain dans les années 80 qui perd son coéquipier tué par un ninja qui se révèle être Hitler, du coup il va voir un nerd qui hack le temps avec un power glove pour le renvoyer en 1940 mais le système bugue et il arrive devant des femmes de cro-magnon sur des dinosaures avec des lasers et demande de l'aide à Thor pour le renvoyer à la bonne époque et ça fini en combat épique au troisième reich avec des nazis partout et un Ninja Hitler avec un oiseau métallique qui ressemble à SongBird dans Bioshock Infinite.............
Je suis pas du genre à chipoter pour les références culturelles, ce serait tirer sur l'ambulance... mais là... là désolé mais l'ambulance, elle l'a cherché ! D'où tu vois une inspiration du film là ??

Bon peu importe, passons au jeu. Au niveau graphique, ça me fait penser à Jet Pack Joyride, un peu dans le style 16Bits. Franchement, malgré la surcharge de jeux récents qui utilisent des codes rétros (Shovel Knight, Undertale, etc), on s'y fait ! Les effets de scrolling sont très corrects, les personnages et animations sont très bien faites. L'animation de JLM me fait bien rire au passage, lui qui voulait se montrer comme étant plus calme qu'avant, là on dirait qu'il a envie de dégommer des têtes.

Eh ben, Dragon Ball Z, c'est plus ce que c'était ! :D

Niveau sonore, les bruitages ont tout le charme d'un jeu d'arcade des années 80 (bien que passé le niveau 30 cela devienne relativement insupportable... comme tous les bruitages de jeux d'arcade d'ailleurs). Mais par contre je met une mention spéciale au jeu pour les musiques qui sont juste GE-NI-ALES ! L'écran-titre présente une petite musique asiatique qui me fait penser à l'introduction de Streets of Rage ou Touhou 6, et le jeu propose une musique dynamique entraînante qui s’accélère de niveaux en niveaux. Et ce toujours avec des sonorités 16Bits, bien sur.

Niveau gameplay, le jeu a été optimisé pour un navigateur et est donc très simple. Vous pouvez aller à gauche ou droite. Lorsque vous croisez un ennemi, foncez-lui dessus. Vous allez alors le prendre par le costume. Appuyez sur haut pour le secouer et récupérer de l'argent, puis sur une des flèches de direction pour l'envoyer valser (sachant qu'un ennemi volant est un projectile très utile devant les ennemis lointains). Une fois que vous avez assez d'argent, en appuyant sur espace, vous devenez une sorte de super sayen et éliminez la totalité des ennemis à l'écran en hurlant un somptueux ''Hypocrites'' ! La classe.

Cette animation est juste géniale ! 

Pour le scénario, il y a techniquement une petite histoire. Dans le niveau 2 par exemple, on évolue dans le niveau suisse mentionné par Jérôme au niveau précédent, une centrale nucléaire apparaît et subit quelques défaillances, puis un de ses opposants en matière d'environnement se pointe. Il n'y a certes aucune vraie logique dans la narration, mais pour un jeu dont le but est de mettre en valeur un personnage politique, certains points de son programme sont plutôt bien amenés. On devine son penchant pour l'environnement, son aversion pour le monde de la finance, etc....... Mais je trouve quand même qu'il n'y a aucun scénario là dedans, donc de ce côté, aucun intérêt.

Pour la durée de vie, le jeu est un système d'arcade, le but comme toujours d'obtenir le meilleur score (ou d'obtenir les 273 milliards, qui sait ? Personne n'a encore finit le jeu pour le moment). Du coup, combiner le gameplay très simple avec une difficulté correctement dosée qui augmente avec le temps, le jeu devient plaisant continuellement. Excellent point !

Les ennemis de base sont des Smiths... Peut être une référence à l'Agent Smith de Matrix vu qu'on le voit partout ?

Alors comment conclure ? Et bien... C'est vraiment un bon jeu, tellement bon que j’apprécierai y jouer sur mobile ! Ambiance rétro très bien choisie, gameplay simple et quelques petites touches d'humour, aussi bien visuelles que dans les dialogues, Fiscal Kombat débarque avec un sentiment de fraîcheur. Non pas parce qu'il renouvelle le genre, non les jeux récents avec un style rétro on connaît, mais parce qu'il a trouvé une manière très intelligente d'être partagé et quelque chose me dit que ce ne sera pas le dernier jeu dans ce cas.

Note personnelle: 16/20

_''Je vous le dis, les yeux dans les yeux, le botox dans le front et le collagène sous les bras, je n'ai pas de compte en Suisse''
Nicolas Canteloup

Même si vous n'êtes pas un partisan des idées de JLM, si vous ne recherchez qu'un bon jeu de qualité, je vous le dit, c'en est un. On sent que derrière, on a une équipe de passionnés qui ont correctement fait leur taff. ;)


Pour jouer à Fiscal Kombat, c'est par ici ! 


N'hésitez pas à faire part de votre ressenti sur ce jeu si vous y avez déjà joué, ou ce que vous avez pensé de la critique dans les commentaires ! :) 


lundi 3 avril 2017

Le Normandy Geek est aussi sur Facebook !

Salutations Internet !

N'oubliez pas de rejoindre la page Facebook du Normandy Geek ! Vous y retrouverez toute l'actualité du blog en temps et en heure, quelques actus sur la culture geek et petite nouveauté: la faculté pour vous de choisir le prochain jeu à tester ! Tous les détails sont sur la page ! Alors à très vite ;)



https://www.facebook.com/LeNormandyGeek/?ref=aymt_homepage_panel

N°231 – Grand Theft Auto Edition Collector

Titre : Grand Theft Auto Edition Collector
Plate-forme : Playstation
Date de sortie : 30 Avril 2003
Développeur : Rockstar Games
Éditeur : Take-Two Interactive










Hum... Très franchement, je suis assez partagé sur ce jeu. En se replaçant dans le contexte de l'époque, cette compilation réuni GTA, GTA2 et GTA London 1969, à savoir les tous débuts de la saga avant que l'ère moderne ne fasse connaître la série du grand public avec GTA III. Dans les deux premiers épisodes, l'intrigue se déroule dans les villes de Liberty City, Vice City et San Andreas (ainsi, c'est de là que viennent ces noms...) tandis que l'intrigue de London 1969 se passe, attention spoilers, à Londres !
Autant je suis assez familiarisé avec les GTA modernes, autant je vous dis que j'ai eu un mal fou à accrocher au jeu et la série GTA rentre à mon avis sans dans le top 10 des séries aujourd'hui légendaires qui ont commencé avec des jeux vraiment pas terribles (comme le seraient encore Metal Gear ou Mario Party par exemple).

Graphiquement, c'est vraiment le point qui m'a dérangé. Alors que les deux premiers épisodes de la série Driver on littéralement posé les bases des futurs GTA modernes, je dois avouer que l'esthétique du jeu est très limitée. Pour résumer, vous évoluez dans un monde en trois dimensions où vous pouvez vous balader en ville, voler des voitures, tuer des gens, etc... En vue de dessus. Imaginez vous surveiller votre ville dans SimCity sur Super Nintendo et là vous voyez un gars qui écrase des gens en ambulance. Enfin, l'aspect graphique est pardonnable. D'une part du fait de l'âge du jeu (presque 20 ans maintenant pour le premier GTA) et surtout d'autre part du fait qu'il présentait d'indéniables qualités.
Déjà la carte est juste immense, les temps de chargement sont peut nombreux, et les lags très peu fréquents. Le jeu est fluide, sans problème d'affichage. L'aliasing est correct, les immeubles sont bien modélisés et les personnages et véhicules sont très facilement identifiables. Enfin, le jeu propose quelques petits effets de zooms très sympathiques (beaucoup plus aboutis dans le 2).

C'est un détail à ce niveau mais le premier jeu est en anglais... (GTA)
Devrais-je préciser que vous aurez quand même besoin d'avoir de bons yeux pour tout bien distinguer ? (GTA)

Bref, graphiquement ces trois jeux sont excellents. L'épisode londonien se permet même un petit hommage à l'Aston Martin de James Bond et à d'autres voitures connues comme la 2CV. Sans compter que l'annonce plus ou moins implicite des futurs jeux les plus vendus de la saga sur PS2 est très sympathique lorsque l'on découvre cette partie de la saga. Même si je dois avouer que j'ai du mal avec la modélisation de votre personnage et des munitions (une ligne de points pour symboliser une rafale de fusil d'assaut, j'ai vu mieux sur PS1).

Ensuite, niveau sonore. Comme dans les GTA modernes, vous pouvez écouter la radio et changer de chaîne. Bon ok, vous n'avez que deux stations dans le premier mais les bandes-son sont juste excellentes. Et le nombre de stations explose avec GTA 2, ainsi que le nombre des pistes. Au passage, fait amusant, chaque gang de bandits a sa radio préférée dans le 2. C'est d'ailleurs un bon tremplin pour parler du son en général, la qualité des voix, sons et bruitages est juste incroyable. Là où les graphismes très pixelisés de la Playstation bloquerait un joueur moderne, lui faire écouter la BO du jeu ne lui poserait aucun problème.

Pour le scenario (enfin, les scenarii), dans le premier jeu, votre but est simplement de vous faire connaître de la pègre pour devenir à votre tour un des plus grands bandits de la ville par le biais de missions (en tuant des gens ou en volant un véhicule par exemple). L'épisode de Londres a exactement le même système, à la différence que au lieu d'un personnage lambda, vous avez la possibilité d'incarner un des quatre héros proposés avec sa propre histoire et son background. Vous devrez ensuite accomplir approximativement les mêmes missions que dans le premier jeu mais en Angleterre... Pour GTA2 enfin, le scénario est assez similaire. L'intrigue se déroule ''trois semaines dans le futur'' selon le manuel dans la ville de Anywhere City. Tiens ? Une piste pour le futur GTA VI ? Bref, vous vous trouvez en pleine guerre des gangs et vous devrez en tirer le maximum de profits pour votre gloire personnelle.


God save Britannia ... (GTA London 1969)

Se faire arrêter par les flics dans la Jaguar d'Austin Powers, c'est quand même un comble ! (GTA London 1969)

Tuer des gens, voler des voitures, écouter la radio et conduire comme un taré. Telle pourrait être résumée la saga mais le système de jeu est un peu plus complexe que cela. Dans le premier jeu, c'est vraiment l'âge de pierre, vous ne travaillez que pour vous même et effectuez des missions random pour vous faire un nom, pareil dans GTA London. Toutefois, les choses deviennent très intéressantes avec GTA2. Le jeu introduit un système de respect via les gangs des zones. La ville est divisée en plusieurs zones et chaque zone est partagée en trois gangs. Vous pourrez gagner du respect envers un des gangs en travaillant pour eux ou au contraire en perdre en vous les mettant à dos.
De plus, on y introduit les indices de recherches avec les étoiles. Fini les barrages de flics surprises du premier jeu, ici c'est vraiment crescendo. Vous partez de deux patrouilles pour arriver à l'armée comme dans les GTA modernes. Bon ok, l'armée ne peut pas venir toute seule au début du jeu, il faut avoir avancé un minimum dans l'histoire. Mais c'est fun quand même et c'est surtout pas mal. Il y a de l'idée. Ça rend le jeu un peu moins linéaire.
Toutefois, malgré ces très bonnes idées instaurées dans le 2, j'ai eu du mal à accrocher au jeu pour une chose : le gameplay.

Vous avez tous les éléments récents comme le portable pour recevoir vos sms (sauf à Londres bien sûr, où les portables sont remplacés par des cabines téléphoniques), vous pouvez changer d'arme en un éclair et vous pouvez aller presque partout. Cependant, il y a quelques petits soucis. Déjà votre personnage est lent, je n'ai pas le souvenir que les GTA modernes le soient autant. Ce qui est paradoxal car vous allez parfois tellement vite en voiture que c'est parfois difficile d'éviter de se manger un autre véhicule, un bâtiment en dérapage ou un barrage de flics.
Justement, quant à parler de la précision, il faut savoir qu'à l'époque du premier jeu la manette dualshock n'existait pas encore (équipée de deux joysticks), et jouer là dessus avec une croix directionnelle est juste insupportable. Enfin, cela aurait pu être plus dynamique mais la gestion des personnages est bien trop lente et cela se ressent trop durant les phases d'action. En fait, vous ne pouvez pas vous retourner aussi rapidement que dans un jeu de combat ou de plate-forme, vous devez faire un demi-tour bien lent et bien réaliste, ce qui fait que si vous aviez un bon angle de tir dans une direction et qu'on vous attaque par derrière, il faut changer de position pour avoir ceux de derrière et ensuite tenter de retrouver sa position initiale, ce qui n'est pas facile avec la précision de la croix directionnelle...
Il en va de même avec la voiture, comme je le disais, il est parfois difficile de pouvoir zigzaguer sans soucis au milieu des embouteillages tant la maniabilité est rigide et cela vous demandera de bonnes heures de jeu avant de pouvoir ENFIN maîtriser ce soucis de gameplay.

Bon avouez, faire venir l'armée pour le fun dans un GTA, on l'a tous fait ! (GTA 2)
Ahem... Ok, je l'avoue, le temps ne pardonne pas TOUT non plus... (GTA 2)

Et c'est vraiment dommage. C'est vraiment cette saleté de maniabilité qui rend le jeu difficilement plaisant de nos jours. Le jeu était plein de bonnes innovations qui seront reprises par la saga, il avait un scénario très correct et des musiques absolument géniales.
Enfin dernier point, comme il s'agit d'une compilation de trois jeux, cela veut dire trois fois plus de durée de vie ^_^ Comptez une trentaine d'heures par jeu pour espérer le finir dans sa globalité. Enfin, j'ai vu que des fous avaient eu le courage de finir les jeux à 100% et ça leur avait prit une bonne cinquantaine voire une centaine d'heures...

Comment conclure alors ? Franchement, j'ai beau râler sur le gameplay qui est assez rigide, ne vous sentez pas bloqué par cet aspect du jeu. Cela n'empêche en rien que l'on puisse apprécier les superbes musiques de radios, le charme des voitures un peu pixelisées ou l'ancêtre des open-world. D'autant plus que GTA2, qui peut être joué avec une dualshock, est beaucoup plus agréable que ses comparses, autant visuellement qu'en terme de gameplay. Je suis très impressionné d'ailleurs par les effets de caméras qui ont été revus à la hausse dans cet épisode.
Pour résumer, je ne suis pas fan du tout de cette façon de jouer à GTA, surtout que j'ai été bien plus habitué avec la série des Driver à voir mon personnage à la troisième personne. Mais si on doit être objectif, alors oui je vous recommande les débuts de la saga GTA. Pas parfaite certes mais ce n'est franchement pas abominable à côté de certains jeux en 3D dans la même veine de cette époque comme Power Rangers Light Speed Rescue (qui est le seul exemple que j'ai sur une ville en 3D moche). De plus, la nostalgie et l'amour de la saga permettra aux gros fans d'en apprécier pleinement le contenu.



Mais je répète que ce n'est pas ma tasse de thé ;p


Note JV.com : 15/20
Note moyenne des lecteurs JV.com : 15,8/20
Note Jeuxvidéo.fr : N/D/
Note Gamekult.com : 6,8/10
Note Personnelle : 14/20


N'hésitez pas à faire part de votre ressenti sur ce jeu si vous y avez déjà joué, ou ce que vous avez pensé de la critique dans les commentaires ! :)