mardi 27 décembre 2016

Thèse: Les jeux mobiles

Culture Geek

Les jeux mobiles, le retour du scoring. 

Quand on remonte au début des années 80, les jeux vidéos étaient relativement tous les mêmes : des Shoot them up. Spacewar !, Space Invaders, Centipède, Galaxian, Breakout, Defender, Zaxxon, et j'en passe ! Rares sont les jeux qui arrivent à proposer une nouvelle expérience et se démarquer de la concurrence, ce qui provoquera en partie le fameux crack du jeu vidéo de 1983. Mais ce qu'il faut retenir de cette époque, c'est que les capacités techniques des machines d'arcades et des consoles de salon ne permettaient pas de créer un jeu racontant une histoire, ou alors elle serait extrêmement limitée (comme l'histoire de Donkey Kong par exemple). Ainsi, sans histoire à raconter, le jeu vidéo s'est plus imposé comme un moyen de divertissement proposant du challenge, bien plus excitant que le cinéma. Et le meilleur moyen de marquer au fer rouge les salles d'arcades de notre passage c'était simplement d'obtenir le meilleur score. D'où l'appellation de ce genre de jeux : les jeux à scoring (peu utilisée, on préférera l'appellation de jeu d'arcade tout simplement).

Avec le temps, les jeux ont évolué. Laissant de côté cet aspect très vieillissant, les créateurs de jeux se sont tous laissés plus ou moins influencés par Nintendo et son dernier né Super Mario Bros. premier du nom en 1985 et ont décidé non plus de créer une sorte de sport virtuel mais bien de raconter une histoire, donner un but au joueur : finir le jeu pour avoir le fin mot de l'histoire.

J'ai remarqué en jouant à pas mal de jeux, toutes époques confondues, que malgré le fait que l'arcade soit toujours populaire (notamment au Japon), presque aucun jeu ''moderne'' n'a reprit ce principe de scoring. Tous préférant une histoire ou un challenge (comme les jeux de sports ou de courses), j'ai pensé que cette notion de scoring était vouée à rester dans les vieilles pages de l'Histoire du jeu vidéo en guise d'introduction. Mais il a fallu qu'un ami vienne me voir, et connaissant mon penchant pour les jeux vidéos, il s'est empressé de se vanter de m'avoir dépassé dans Candy Crush...

Comme beaucoup de joueurs, ma première réaction a été le déni et le mépris total d'une telle réaction. Il est vrai que malgré le côté divertissant des jeux sur mobiles, on ne peut décemment pas les comparer aux VRAIS jeux vidéos, les purs, les durs. N'y prêtant pas attention, je fis mine de n'avoir rien entendu, mais il surenchérit et m'annonça _'' Tu vois, moi aussi je suis un gamer''.


Bon, j'avoue que j'ai totalement explosé de rire sur le moment, mais bizarrement je n'ai pas pu m'empêcher de réfléchir au sujet sur le chemin du retour. Et finalement, je pense que l'on peut repenser ce jugement un peu hâtif. Car je dois avouer que étant étudiant et mes consoles de jeu étant loin, très loin... Et bien, à part mon ordi et mon portable je n'ai pas grand chose pour passer le temps. C'est là que je me suis rendu compte que mon portable avait tout de même deux pages de jeux... En d'autres termes, je faisais partie de ceux que je trouvais ridicules.

Pourtant, je remarquais quelque chose de frappant sur ces deux pages, presque tous les mêmes. Enfin, tous mes jeux se ressemblent tous un peu pour être exact. J'ai donc rejoué à chacun d'entre eux et ai téléchargé quelques jeux du top gratuit de Google Play, et voici donc ce que je pense de l'univers du jeu vidéo sur mobile.

Quand on y repense, les jeux sur mobile ne datent pas d'hier, beaucoup se souviendront du mémorable Snake sur Nokia 3310, mais il aura fallu attendre l'émergence des smartphones pour que les jeux mobiles deviennent ce qu'ils sont, à savoir ce que je déteste. Pourquoi ? Parce que l'avènement du smartphone est synonyme de la démocratisation de l'écran tactile sur les téléphones portables et donc de la disparition des claviers. Plus de croix directionnelle et plus de bouton d'action, les seuls repères que j'avais. Mais pourtant, on passait alors d'un marché plutôt médiocre (voire même insignifiant) à un marché qui écrase aujourd'hui littéralement celui de la Nintendo 3DS et de la Playstation Vita réunies. Mais que s'est-il passé nom de nom ? C'est simple, l'arrivée de jeux qui couplent l'intérêt des Game & Watch et le challenge des bornes d'arcades. Je m'explique ! Les Game & Watch étaient les premières vraies consoles portables et avaient pour vocation première de faire passer le temps et non de réellement amuser. Les bornes d'arcades, elles, avaient pour but de proposer du divertissement tout en mettant les joueurs dans une sorte de compétition.

Alors je suis d'accord sur le principe que les jeux mobiles ne vaudront JAMAIS les jeux sur consoles, et je suis également d'accord sur le principe que les jeux mobiles ont un impact significatif sur le marché du jeu vidéo. Soit ! Toutefois, je ne pense pas que l'on puisse qualifier les smartphones de véritables consoles de jeux, mais plutôt comme la réincarnation des bornes d'arcades. Il est vrai qu'il serait absolument impossible de sortir des jeux sur mobile et faire en sorte qu'ils soient optimisés pour le support. Pour l'exemple, j'ai sauté sur la nouvelle quand j'ai appris que le premier Rayman était gratuit sur le store, mais j'avais juste oublié un détail : ce foutu pavé tactile. Au lieu d'avoir des boutons pratiques, nous avons une sorte de boutons émulés, tout sauf ergonomiques. Bref, de vrais jeux complets sur mobile, ce n'est pas une excellente idée.

MAIS ! Mais je dois reconnaître que certains genres s'accommodent bien mieux sur mobile que sur consoles, de la même façon que certains jeux sont plus jouables sur PC que sur console (FPS, Gestion, MMORPG, etc). En examinant les jeux les plus téléchargés sur mobile, hormis quelques MMO bizarres qui ont pour seul intérêt leurs héroïnes à moitié nues, ce sont souvent les mêmes genres qui reviennent. Des quizzs (QuizUp, Super Buzzer), des Tower Defense (Clash Royale, Boom Beach), des jeux de rythmes (Piano Tiles), des jeux de Puzzle (toute la gamme des Candy Crush), et des jeux de courses (Temple Run, Sonic Dash, Jetpack Joyride).

Sérieusement, vous vous voyez réellement jouer à ce genre de petits jeux sur consoles ou ordi ? Alors pour certains, c'est faisables certes car ce sont pour la majorité des jeux facebook. Mais c'est là que ça devient intéressant ! Les réseaux sociaux ! Si tous vos amis ou presque sont connectés sur Candy Crush ou Piano Tiles 2, vous pouvez voir leur score, leur classement, leurs réussites. Le jeu prend alors une toute autre dimension, l'aspect compétitif ! Ce qui redonne de l'intérêt au jeu car, leur concept n'est pas toujours bien folichon …

De plus, lorsque l'on regarde certaines créations (Jetpack Joyride, Rolling Sky, Temple Run), on voit que les développeurs se sont tout de même trituré l'esprit pour trouver un concept original, par son gameplay, son background ou ses graphismes. Et bien que je ne puisse pas les considérer comme étant des jeux vidéos ''classiques'', ils sont tout de même originaux et bien pensés malgré le support peu puissant, et ne pas les considérer comme des jeux seraient une insulte pour les développeurs.

Enfin, il faut également souligner l'aspect ''gaming'' des jeux mobiles. Certes, ils ne sont pas aussi poussés que Super Smash Bros. ou World of Warcraft en terme de gameplay, mais je pense qu'une fois qu'on a passé le 89ème niveau dans Piano Tiles 2 ou le 500ème niveau dans Candy Crush Saga, on ne peut certes pas comparer le joueur à un e-sportif, mais on peut tout de même le qualifier de gamer pour sa maîtrise du jeu. Alors même si quelqu'un vient promptement se vanter de vous avoir battu dans Sonic Dash, vous pensez réellement que la situation était différente dans les salles d'arcade ? (_'' Hé j'ai pulvérisé ton score à Frogger, tu vas faire quoi maintenant hein ? Moi aussi je suis un gamer). Rien que par cet aspect, cela me permet de justifier ma comparaison aux jeux d'arcades des années 80. L'histoire se répète et l'évolution se fraye un chemin entre les diktats imposés par Nintendo.

Je ne parlerai pas des montagnes de mauvais jeux random que l'on peut trouver sur le store ou dans les pubs en pleine partie, ou encore des micro-transactions dans les jeux (qui sont des aberrations en soi), voire même du prix ridicule de certains jeux (9€99 pour jouer à Super Mario Run ?! C'est ça l'esprit Mario ?! Vous vous foutez de moi?! ), la qualité et l'économie des jeux mobiles étant un tout autre sujet, et s'y étendre ici n'aurait d'autre effet que de jeter de l'huile sur le feu.

Je vous demande seulement ici de repenser votre vision des jeux mobiles en général. Ils sont parfois inventifs, drôles, agréables à regarder graphiquement, mais surtout ils ont cette superbe qualité que n'auront jamais les jeux vidéos sur consoles, ils ont pour objectif de faire passer le temps, ils n'en auront pas d'autre, et le meilleur c'est que ça marche ;)

Pour conclure, voici une petite liste d'excellents jeux mobiles que je peux vous conseiller si comme moi il vous arrive de vous ennuyer dans les transports en commun... Et que vous avez oublié votre 3DS à la maison (bordel !).




Sonic Dash : 7 mars 2013. Sega et Hardlight. Un bon petit jeu pour passer le temps. Les musiques sont cool, les graphismes corrects, il y a même les voix françaises des antagonistes ! Bon ça ne fait pas un bon jeu mais ce jeu m'a plu. En plus, il n'y a pas trop de pubs, et les achats in game sont inutiles. Un peu de persévérance et tout ira bien ! ;)

Pitfall ! : Août 2012. Activision et The Blast Furnace. J'adore le style graphique ! La difficulté est correcte, le gameplay bien pensé (du temple run amélioré), les angles de caméra sont super bien pensés et puis revoir Pitfall après de longues années, ça fait plaisir ^_^ Ah ! Et mention spéciale pour les musiques géniales !

Nope Quiz : 21 décembre 2016. La Gamerie. Un quiz bien barré concocté par le youtuber Cyrien Iov. Original, pensé pour être frustrant, je recommande à qui veut rigoler un petit moment ;)

QuizUp : 7 novembre 2013. Plain Vanilla Games. Un quiz participatif qui regorge de thèmes très variés. Le système de points est original et on peut jouer contre le monde entier. Très inventif et relativement bien pensé (j'ai battu le champion du monde en jeux vidéos Yahaha ! ).

Candy Crush : 12 avril 2012. King. Un bon jeu casse tête qui occupe dans le métro ou en pause dans l'amphi. Par contre, un truc qui me rend fou : l'aléatoire !! Finir le jeu relève juste de la chance d'avoir suffisamment de blocs de bonnes couleurs au bon endroit pour créer des combinaisons. Bref, pour les plus patients...

Astérix & ses amis : 7 mai 2013. Sproing. Excellent jeu de gestion sur l'univers d'astérix. Bien pensé, graphiquement très joli. Les musiques sont sympas et l'intrigue également. Seul hic, les temps de fabrication des objets un peu long, des objets trop rares à trouver, l'entraînement des villageois fastidieux …

Angry Birds : Décembre 2009. Rovio Entertainment. Bubble Witch Saga 2 avec l'aléatoire en moins. De l'adresse seulement. Mais bon, les rageux évitez, vous risqueriez de hurler à la mort devant la physique et la gravité ''particulière'' du jeu. Sinon graphismes sympas et sound design en général aussi.

Roller Coaster Tycoon 4 Mobile : 2014. On5 et Atari. Bon petit jeu de gestion, graphismes honnêtes, musiques très sympas, on retrouve le charme du premier opus sur PC. Seul hic, une connexion internet nécessaire pour avoir toutes les fonctionnalités du jeu (mode hors ligne nul).

Jetpack Joyride : 1er septembre 2011. Halfbrick. Juste excellent ! Graphismes 16bits très sympas, musique absolument géniale, gameplay simple et bien pensé, power ups supers, il y a même des easter eggs sur Retour vers le Futur, Dragon Ball Z et Doctor Who ! Rien que ça !

Pocket Mortys : 13 janvier 2016. Adult Swim. Excellente parodie de Pokémon qui regroupe l'univers débile et drôle de la série Rick & Morty ! Musiques sympas, scénario amusant, gameplay et stratégie originale, et graphismes très jolis pour un mobile.

Astérix Totale Riposte : 24 octobre 2013. Bulkypix. Excellent tower defense made in France. Les musiques sont superbes, les animations sympathiques, les items bien pensés et le challenge corsé. Deux problèmes, la durée de vie pas extraordinaire (seulement 19 niveaux) et le prix (2€99).

Astérix Megabaffe : 25 juillet 2013. Bulkypix. Encore un Astérix made in France, gratuit mais très limité. Un Paf le chien remis au goût du jour avec des romains. Bien animé, joli graphiquement, mais seulement une musique et intérêt limité (vignettes personnages à récupérer et défis soit trop faciles soit hardcores).

Piano Tiles 2 : 23 décembre 2015. Softonic et Cheetah mobile. Un excellent jeu de rythme. Graphiquement ce n'est pas la joie mais musicalement, cela vous fera découvrir tout l'univers de la musique classique. Avec une difficulté bien corsée, c'est pour le moment plus de 300 musiques. Presque pas d'achats in game, peu de pubs. Génial ! (j'adore le remix rock du canon de Pachelbel ;) ).

Bubble Witch saga 2 : 4 juin 2014. King. Un peu mieux que Candy Crush, demande un peu plus d'adresse. Les musique sont sympas mais il reste ce défaut de l'aléatoire. Si il reste un ensemble de boules à faire tomber et que la dernière qui apparaît n'est pas de la bonne couleur, vous avez plus l'air d'un con qu'autre chose ... Sinon, la sorcière est trop kawaï !! ^_^

Lara Croft Relic Run : 28 mai 2015. Square Enix et Simutronics. Graphismes sympas, musiques un peu répétitives mais tranche avec l'habituel temple run avec des phases de tir. Peu de pubs et presque pas d'achats in game.

Solitaire : Toutes les versions, on s'en fiche. Rien ne vaut une bonne partie de cartes quand on s'ennuie ! Cherchez celle dans le top 100 des téléchargements gratuits du store.

Rolling Sky : 11 mars 2016. Softonic et Cheetah Mobile. Difficulté surhumaine mais style graphique simple, superbe et épique. Musiques géniales et gameplay inventif. Pour ceux qui ont des réflexes de serpents !!

Doodle Jump : 6 avril 2009. Lima Sky. Un vieux de la vieille ce jeu. Le principe est simple, sauter le plus haut possible. Plusieurs skins et stages différents. Aucun intérêt mais diaboliquement addictif et distrayant. Et aucun achat in game !!! :)



Je rappelle que le principal intérêt de tous ces jeux réside à la fois dans leur inventivité et leur côté compétitif, tous très bien réalisés et mis en valeur. Alors croyez-moi, ce sont de très bons jeux pour passer le temps ! ;) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire